lundi 9 octobre 2017

Texte Ligne Directe Automne 2017

"Il est grand temps que notre commune réfléchisse à une sortie de la commune nouvelle, le manque de respect des engagements a complétement détruit la vie sociale et associative de notre belle commune… c’est encore bien pire qu’une annexion, c’est une destruction"
Ces propos effrayants sont ceux de Thierry Speitel Gotz, ancien maire de Sigolsheim, qui a parcouru la France de long en large pour vanter les mérites de la "commune nouvelle" et que certains ont pu rencontrer à Girmont lors de l’assemblée des maires ruraux.
Quel triste aveu de la part du "VRP" de la loi Pellissard instaurant la commune nouvelle.
Quel triste retentissement au sein de notre commune nouvelle dans laquelle les démissions ou absences répétées de conseillers de Girmont et Oncourt se succèdent à un rythme inquiétant.
Ce n’est pas faute d’avoir dénoncé le caractère nuisible de cette loi au fil du temps où nous sentions arriver son sinistre dessein dans nos communes.
Une fois de plus nous avions raison et n’avons pas été écoutés.

Dominique Thomas / Jordan Grosse-Cruciani

Presse : Après le conseil du 28 Septembre, notre communiqué


jeudi 15 juin 2017

Tribune Municipale Ligne Directe - Mai/Juin 2017

Tribune après modification comme parue dans Ligne Directe :

Notre tribune « libre » des élus du groupe Thaon Bleu Marine ayant subi la censure de Dominique Momon, maire de Capavenir en référence à un règlement intérieur écrit unilatéralement pour la majorité municipale et uniquement dans l’intérêt de celle-ci, nous vous invitions  la retrouver sur notre blog municipal : www.thaonbleumarine.blogspot.com
Voltaire disait : « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous puissiez le dire »
Force est de constater que cet esprit n’a pas pénétré chez certains élus de notre commune.
N’est pas Voltaire qui veut.

Tribune censurée par la Mairie :

Dimanche dernier a été choisi un nouveau Président de la République. Nous tenons à remercier les plus de 48% d’habitants de nos trois communes qui ont mis leurs espoirs en Marine la Pen.
L’élection de ce président va avoir de lourdes conséquences sur notre vie quotidienne, mais aussi municipale.
Il souhaite centraliser la vie autour de 6 000 communes contre 36 000 aujourd’hui, et autour d’environs 30 départements contre 101
Devrons-nous désormais aller à Strasbourg ou Metz pour un acte administratif ?
De plus en plus les centres de décision s’éloignent du citoyen, la Communauté d’Agglomération d’Epinal qui régit notre vie en est un sinistre exemple.
Tous les parlementaires, conseillers départementaux, maires des grandes villes des Vosges ont appelé à voter Emmanuel Macron. Ils sont tous désormais comptables de la politique menée et nous serons à vos côtés pour leur demander des comptes, à commencer par la majorité municipale de Capavenir qui a soutenu activement la candidature du Président Macron.

dimanche 9 avril 2017

Conseil Municipal du 4 Avril 2017

Hier soir se tenait le conseil municipal de Capavenir Vosges (Oncourt, Girmont,Thaon les Vosges).
L'occasion pour moi de dénoncer des investissements encore et toujours pour certains quartiers au détriment du reste de notre commune. Contrairement à ce que dit ce journaliste, sûrement distrait à ce moment du débat, je n'ai pas souligné le manque d'investissements pour le quartier de l'Europe, mais au contraire dénoncé que ce quartier capte depuis deux ans et pour quatre ans encore de lourds investissements.
J'ai également fait remarquer à la majorité municipale fillioniste que les investissements prévus pour les années à venir l'étaient vers des activités de loisirs ( Domaine des lacs), des zones fantômes (Port et Plage), et d'autres lieux au coût exorbitant ne générant aucune richesse pour notre commune et ses habitants (Arche des Bernadettes).
Par contre rien sur le redynamisation du commerce local, qui voit apparaître de plus en plus de panonceaux de cessation d'activité. 
Une fois de plus, le clientélisme de la majorité municipale éclate au grand jour au détriment de l'intérêt de l'ensemble de nos concitoyens.
La suite est à venir mardi prochain lors de la présentation des chiffres du budget primitif au Conseil Municipal.

Dominique Thomas