mardi 10 décembre 2013

Sainte Barbe, fête des pompiers, à Thaon les Vosges

Sainte Barbe à Thaon les Vosges
 
Ce samedi, les membres de la liste "Thaon bleu Marine se sont rendus au monument aux morts de Thaon les Vosges afin d'honorer Sainte Barbe aux côtés des Sapeurs Pompiers du centre de secours local.
 
Nos 75 soldats du feu, dont 16 femmes, assurent environ 1000 interventions dans l'année sur le secteur.
 
Cette cérémonie a été l'occasion  de rendre hommage également à 16 pompiers de notre département, victimes du devoir depuis la dernière guerre. Leurs noms et grades ont été énoncés suivi de la formule respectueuse : "mort au feu".
 
Cette cérémonie fut également l'occasion de remettre six décorations à des pompiers méritants pour leur durée d'engagement au côté de leurs camarades. Sept autres pompiers se sont vus promus à un grade supérieur lors de cet hommage.
 
Enfin un moment de grande émotion pour quatre "JSP", des jeunes sapeurs pompiers, qui se sont vu remettre avec fierté leur casque rutilant en lieu et place de leur casque orange qu'ils ont fièrement porté durant toute leur formation. On pouvait lire leur émotion ainsi que celle de leur famille et la fierté de leurs collègues de les accueillir dans leurs rangs opérationnels.
 
La population thaonnaise ne s'y trompe pas en venant, comme nous,  nombreuse rendre hommage à ces femmes et hommes qui méritent tout notre respect, eux qui ont une devise pleine de noblesse et de grandeur d'âme, "Sauver ou Périr".
 
Enfin un office religieux fut célébré à l'Eglise Saint Brice, en l'honneur de Sainte Barbe qui vécu au milieu du 3ème siècle sous le règne de l'empereur Maximilien. Son père, un riche païen l'enferma dans une tour à deux fenêtres pour la protéger du prosélytisme chrétien. Mais un prêtre déguisé en médecin vint la baptiser.
 
Au retour de son père, elle lui dit qu'elle était devenue chrétienne, ce dernier, furieux,  mis le feu à la tour dont elle s'échappa. Reprise elle fut trainée devant le gouverneur romain de la province qui la condamna au supplice et ordonna à son père de lui trancher la tête car elle refusait de renoncer à sa foi. Ce dernier exécuta ce geste avent d'être aussitôt châtié par le ciel en mourant frappé par la foudre.
 
Jordan Grosse Cruciani
Dominique Thomas
 


 

2 commentaires:

  1. Bonjour
    Attention à ce que vous écrivez , en tant que candidat à la mairie vous devez donner des information exactes aux Thaonnais . Il ne s'agit pas de 16 pompiers de la commune qui sont morts en service commandé , mais 16 pompiers Vosgiens. Ce qui n'est absolument pas la même chose....
    Bien Cordialement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de votre message, erreur d'inattention de notre part, nous rectifions. Ca n'enlève en rien le reste de notre article et la profonde admiration que nous avons pour ce métier dont un ancien membre sera sur notre liste. Cordialement,

      Supprimer