jeudi 2 janvier 2014

Conseil municipal de Thaon les Vosges, un bon air de campagne… électorale

Compte-rendu du Conseil Municipal de Thaon les Vosges du 18/12/13
 
Dernier conseil municipal de l'année avec la traditionnelle rubrique immobilière d'achats de terrains.
 
Au préalable, une conseillère municipale d'opposition a fait valoir à juste titre, le fait que certains propos démesurés et inappropriés tenus par des membres de l'équipe du maire n'avaient pas été retranscrits sur le procès verbal de la précédente réunion. Par conséquent, elle n'approuverait pas le procès-verbal mis à l'approbation du conseil municipal. A cela, dans un grand élan de démocratie qui lui est propre, Monsieur le Maire s'est contenté d'un "c'est pas grave", montrant tout le respect qu'il porte à ses opposants élus ou citoyens.
 
Ensuite, on a beaucoup plus parlé Communauté d'Agglomération d'Epinal que de Thaon les Vosges, notamment pour participer à divers financements concernant la base de loisirs de Bouzey ou la police fluviale des canaux et retenues d'eau situées sur le territoire de la dite communauté d'agglomération pour lesquels nous sommes mis à contribution.
 
Au point suivant , Monsieur le Maire, pour qui il ne règne aucune insécurité sur le territoire de sa commune, a proposé un renforcement des moyens dissuasifs à l'encontre des voyous et autres vandales auteurs d'incivilités ou délits… étonnant quand on affirme que tout va bien dans le meilleur des mondes !
 
Certes, nous ne critiquerons jamais toute mesure ou investissement destiné à assurer la sécurité de nos concitoyens. Le développement de la vidéosurveillance, le renforcement de la Police Municipale, la sécurisation des commerces, tout cela est devenu indispensable et il est du devoir d'un maire d'assurer la sécurité des commerçants et habitants de sa commune.
 
Alors, de grâce Monsieur le Maire, ne cachez pas la vérité, les habitants de Thaon les Vosges de plus en plus victimes de cambriolages, de vols ou d'incivilités vous demandent vérité et courage sur la situation véritable de la délinquance dans notre cité, malgré le travail conséquent réalisé par notre Police Municipale et la brigade de Gendarmerie qui hélas ne peuvent être partout à la fois, et font souvent avec les moyens du bord.
 
Il est vrai que le renforcement de la sécurité ne plait pas à tout le monde au sein de votre conseil municipal, vos opposants socialistes voient dans la vidéosurveillance "le retour vers les heures sombres de notre histoire". Cependant nous aimerions dire à leur chef de file, Monsieur Grunenwald, d'écouter la détresse de ceux qui en quelques minutes perdent une vie, voir plusieurs générations de souvenirs de famille. Il vous faut aussi respecter le traumatisme que peut représenter un vol ou un cambriolage, ressenti par beaucoup comme une forme de viol. Peut-être que dans votre blog que vous venez de réactiver et qui n'existe que tous les six ans à chaque campagne électorale, vous aurez ce respect envers les victimes, plutôt que dénoncer une politique sécuritaire trop agressive comme vous le dites. Il vous faut comprendre que la vidéosurveillance est un moyen moderne de dissuasion dans notre époque actuelle. Et que d'autre part, seules les personnes ayant quelque chose à se reprocher ont à craindre sa mise en œuvre et souhaiter sa disparition de l'espace public.
 
En parallèle à ce conseil municipal, Monsieur Guy Martinache, Vice-Président du Conseil Général en charge des collèges est venu apporter dans la hotte du "maire candidat" le projet de reconstruction du collège Elsa Triolet, rénovation qui réapparait de façon récurrente depuis près de 20 ans à chaque élection. Donc que l'on nous permette d'espérer que ce vieux "serpent de mer"  puisse enfin voir le jour et ne disparaisse pas à nouveau en raison d'obscures raisons comme à l'habitude.
 
Nous attendons avec impatience ce premier coup de pelle promis pour début 2016 au plus tard, car nos enfants ne peuvent plus étudier dans de tels locaux dangereux et inconfortables.
 
Pour Thaon Bleu Marine,
Dominique Thomas
Stéphane Perry
Christian Mengin

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire